PARTAGER

Avec un décor à la Wes Anderson, le chanteur devient le médiateur d’un couple qui se sépare dans le clip de son single « Tous les divorcés ». Il raconte les coulisses de ce titre au HuffPost.

par Manon Heckmann

MUSIQUE – Après le confinement, sa chanson n’aurait pas pu être plus dans l’actualité. Avec le single “Tous les divorcés”, Bénabar annonce l’arrivée de son nouvel album, prévu pour novembre 2020. Et c’est dans un premier clip à l’ambiance rétro et sombre que l’on retrouve le chanteur de variété française, ce mercredi 24 juin. 

“C’est vrai qu’après le confinement, je me suis demandé si c’était une bonne chose que ma chanson sorte à ce moment-là étant donné que cela a engendré des divorces. Bien entendu ce n’était pas fait exprès, elle avait été enregistrée bien avant, ce n’est en aucun cas de l’opportunisme”, confie Bénabar au HuffPost. “Au contraire, j’ai justement eu peur qu’elle fasse de la peine aux personnes qui l’écouteraient suite à une séparation et j’ai hésité quant à sa date de sortie. Mais d’après les premiers retours de mon entourage, ce n’est pas le cas, mes amis divorcés n’ont pas déprimé en l’écoutant.”

Un clip à la Wes Anderson

Réalisé par Jonathan Barré, le clip de “Tous les divorcés” donne l’impression de venir tout droit d’une autre époque. “J’ai entièrement fait confiance à Jonathan pour la réalisation du clip, explique Bénabar. Il avait pensé à quelque chose de rétro, avec une ambiance un peu grotesque et sombre à la Wes Anderson et j’ai aimé ce qu’il a proposé.”

Et si les paroles de la musique donnent une vision plutôt positive et optimiste de la séparation, les images reflètent pourtant une déchirure triste et douloureuse. “C’est vrai que le message que je voulais avant tout faire passer est qu’on peut aimer plusieurs fois dans sa vie, et que cet amour soit à chaque fois tout aussi vrai. Le clip lui peut, je l’admets paraître plus négatif. Ça vient aussi du fait qu’à l’origine, on devait suivre l’évolution de plusieurs couples mais en raison des mesures de distanciation sociale on a pu en garder qu’un seul, ce qui rend peut-être l’histoire plus triste.” 

Comme dans le clip, où il intervient en tant que psychologue face à un couple et non en tant que patient, cette chanson sur le divorce ne concerne pas la vie privée de Bénabar. “Non, je ne suis pas encore divorcé, dit-il avec un rire. J’ai la chance de ne pas être un enfant de parents divorcés non plus. Je crois que c’est la société de façon générale qui m’inspire” explique le chanteur.

Il révèle d’ailleurs que c’est le cas pour la plupart de ses chansons. “Tout n’est pas directement inspiré par la société autour de moi, certaines chansons n’ont rien à voir. Mais pour la plupart, je pense que oui. Malgré cela, je ne me positionne pas pour autant comme un sociologue ou quelqu’un qui pourrait étudier les comportements des gens, je ne me suis jamais retrouvé à observer volontairement des personnes ou des traits de la société pour une musique, cela se fait naturellement.” 

Un album confiné

La sortie du clip “Tous les Divorcés” sur YouTube n’est que le début des projets à venir du chanteur. Car si le confinement a entraîné la rupture de certains couples, Bénabar en a lui profité pour réécrire son album prévu pour l’automne 2020. “C’est une chance en tant qu’artiste, d’avoir eu deux mois pour pouvoir peaufiner ou modifier mon album. J’ai pu retravaillé sur certaines choses, il n’est d’ailleurs pas terminé. En revanche c’est aussi un piège, parce que je me suis posé beaucoup plus de questions que si je n’en avais pas eu le temps.”

Et parmi les autres choses à venir, l’artiste a bien l’intention de reprendre sa tournée, repoussée en raison du confinement. “J’ai hâte de pouvoir reprendre, d’avoir les retours du public. Je sais déjà que je serai touché quoi qu’il arrive, mais pas de la même façon, si l’album plaît ou s’il ne plaît pas.” 

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire