Benabar : “Je suis vraiment fan de Paris”

Publié le Publié dans Presse 2012
Le chanteur sera sur la scène du Zénith du 22 au 24 mars. Rencontre parisienne à l’occasion de la parution de son sixième album.
Paris est-elle une capitale qui vous inspire ?
Je suis un banlieusard. Et pourtant, je suis amoureux de Paris, vraiment fan de cette ville. Forcément, quand on y est, on a tendance à râler. Mais je ne laisserai jamais personne critiquer Paris !
Quels sont les artistes d’hier et d’aujourd’hui qui vous inspirent ?
Il y en a vraiment beaucoup ! Joe Dassin, Renaud, Francis Cabrel, Michel Delpech… Je trouve que ce qu’on entend aujourd’hui en variété, R’n’B ou dance est de qualité. Il y a de plus en plus de chanteurs à textes. Mais ils sortent un premier album sans jamais parvenir à en faire un deuxième ou un troisième…
L’industrie du disque souffre, les maisons de disques investissent moins… C’est dur pour les jeunes pousses.
Quels conseils donneriez-vous à ces « jeunes pousses » qui veulent percer ?
Il faut oublier les termes « percer » ou « signer »… J’ai commencé en jouant dans les bistrots. Le plus important c’est de jouer, même si c’est devant cinq personnes.
Comment qualifiez-vous votre sixième album ?
C’est la poursuite de mon travail d’auteur et de chanteur. Je soulève toujours les mêmes problématiques, mais j’essaye de ne pas me répéter. Faire un album, c’est prendre des risques, aller vers son public. Je ne réfléchis pas à mon image, ni aux ventes.

Dernier album de Bénabar : “Les Bénéfices du doute” (Sony). En concert au Zénith de Paris du 22 au 24 mars.

Laisser un commentaire