Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; Smarty has a deprecated constructor in /homepages/17/d263551765/htdocs/benabar-online.fr/medias/Smarty/Smarty.class.php on line 64

Warning: include(/homepages/17/d263551765/htdocs/benabar-online.fr/medias/Smarty/templates_c/%%F7^F7F^F7F34188%%header.tpl.php): failed to open stream: Permission denied in /homepages/17/d263551765/htdocs/benabar-online.fr/medias/Smarty/Smarty.class.php on line 1868

Warning: include(): Failed opening '/homepages/17/d263551765/htdocs/benabar-online.fr/medias/Smarty/templates_c/%%F7^F7F^F7F34188%%header.tpl.php' for inclusion (include_path='.:/usr/lib/php7.3') in /homepages/17/d263551765/htdocs/benabar-online.fr/medias/Smarty/Smarty.class.php on line 1868

Bénabar - J'ai Vu

Chargement...
Sorry, only registred users can create playlists.
URL


Inédites
1,658 Vues

Description

Plus De 150.000 Albums " Les Bénéfices Du Doute " Vendus Et Plus De 100.000 Likers Sur Facebook ! Afin De Vous Remercier De Votre Soutien, Bénabar Vous Offre Le Single Inédit* " J’Ai Vu " !

 

Parler en mangeant et tous en même temps
En tournant le dos à toutes les convenances
On faisait à peu près, intégralement,
Ce qu'on interdit de faire à nos gosses

Avec la retenue et l'austère pondération
Du mec un peu bourré qui postillonne
Je mélangeais pèle mêle dans une grande confusion
L'avenir de la gauche et les droits de l'homme... et Sting


Presque par inadvertance,
J'ai croisé
Par manque de chance,
Ton regard
Et j'ai vu...


Les discussions s'enchevêtraient, t'as repris la tienne aussitôt
Et moi ou j'en étais, moi je savais plus trop
Je servais à la cantonade, redoublant d'exubérance,
un Bordeaux très moyen, pour me donner sa contenance

Dans cette fumante tapageuse bonne humeur,
Ça ricanait très fort en se coupant les paroles
Avec la mauvaise foi que l'on met de bon cœur
Lorsque par jeu, on s'engueule


Presque par inadvertance,
J'ai croisé
Par manque de chance,
Ton regard
Et j'ai vu...


Ce que tu ne savais pas encore, ça n'a rien d'étonnant,
Une fenêtre éclairée se voit bien mieux de l'extérieur
Tu m'as souris comme on sourit au prétendant
Qui n'a aucune chance mais qui garde espoir

Je faisais des tête à queue, des tonneaux immobiles
Pour faire bonne figure, sans chavirer, je poursuivais
Ma théorie farfelue dont je perdais le fil
Repoussant l'eau minérale que tu me tendais


Presque par inadvertance,
J'ai croisé
Par manque de chance,
Ton regard
Et j'ai vu...


Grisé par cette gaité, passagère et bruyante,
Qui maquille en joie de vivre, sans tromper personne
Sauf ces victimes,avides et consentantes,
Qui regrettons demain mais qui fanfaronnent

Avec la majesté et le maintien solennel
De celui qui éternue son vin, parce qu'il éclate de rire
J'écoutais une blague aussi vulgaire que spirituelle
Toi seule à remarquer que je plairais pas de rire

Presque par inadvertance,
T'as croisé
Par manque de chance,
Mon regard
Et t'as su
Que tu ne m'aimais plus

Ajouter un commentaire

RSS