LES RISQUES DU METIER

Publié le Publié dans Discographie

les-risques-du-mtier-4ee3520b7c777Il ne faut que dix-huit mois à Bénabar pour ressortir un album. “Les risques du métier” donne à écouter des chansons toujours remplies d’humour et de mélancolie. Cet album est enregistré à Bruxelles où désormais le jeune homme passe la moitié de son temps, avec Alain Cluzeau et les musiciens qui l’ont accompagné sur la dernière tournée. L’arrangeur Fabrice Ravel Chapuis introduit quelques parties de cordes sur certains titres mais reste tout de même dans la veine du précédent album. “Les risques du métier” rencontre un très grand succès et se vendra à plus de 500.000 exemplaires.

Bénabar repart en tournée dès le mois de juillet 2003 et passe dans certains festivals comme celui des Vieilles Charrues à Carhaix. En octobre, il donne une série de concerts dans plusieurs salles parisiennes (l’Olympia, l’Élysée-Montmartre et le Trianon), avant de repartir jouer en province. En février 2004, il est à nouveau à Paris, au Grand Rex où il enregistre un album “Live au Grand Rex” qui sort à la fois en CD et en DVD. On le retrouve ensuite au Printemps de Bourges, aux Francofolies de Spa (Belgique), puis en novembre sur la scène des Zéniths de Lille et Orléans et Paris.

rfimusique.com

Monospace

Elle me manipule…
Elle ondule, et moi, je roucoule
Quand elle demande la lune
J’y peux rien, mais j’hulule
Elle est tellement pure
Un concentré de femme idéale
En la diluant dans l’eau
On pourrait faire dix filles normales
Ce n’est qu’une petite chanson d’amour de plus
Quand je pense à elle de drôles de choses se passent
Parfois je m’imagine
Sur la route des vacances
En bon chef de famille
Au volant d’un monospace
Avec un cercle en plastique
On appuie dessus ça sort, ça fait porte gobelet
Et un truc très pratique
Pour ranger les pièces de monnaie
Rester bloqué sur l’autoroute
Chassé croisé du mois d’août
Pourrait presque me tenter
Si elle s’assoit à mes côtés
Les enfants un peu de silence
Vous attendrez maintenant
La prochaine station essence
Fallait y penser avant
Ce n’est qu’une petite chanson d’amour de plus
Quand je pense à elle de drôles de choses se passent
On me verra peut-être
A la tombée du jour
Me balader en poussette
Au bord de la mer
Congés d’été, si elle y tient
Je deviendrai un aoûtien
Mais j’insiste sur un point
Et je déclare devant témoin
Même si elle menace, me supplie à genoux
Je n’irai pas manger une glace avec un pull autour du cou.

Laisser un commentaire