Le concert commence dans 30 minutes, ce dimanche 15 mars 2015. Les rideaux rouges sont tirés, devant nous. Nous sommes déjà nombreux dans la salle, plusieurs milliers, c’est sûr. Chacun y va de son petit commentaire, façon « Catherine et Liliane », lashortcom du Petit Journal, sur Canal+. À ma droite, une femme aime beaucoup l’artiste.Une autre le trouve très beau. Leur amie, elle, ne connaît pas. Elle va découvrir. 17h40 : les lumières s’éteignent. Deux voix retentissent alors : un homme et une femme nous annoncent en chœur qu’il est « strictement autorisé » de faire des photos, des sculptures et même des raclettes. Fou rire.

>> Photos

 

Envoie nous tes photos pour compléter l’article!

 

C’est par Belle journée que le show commence. Suivront des titres essentiels, d’anciens albums, comme L’Effet Papillon, extrait d’Infréquentable, sorti en 2008, et Maritie et Gilbert Carpentier, issue de Reprise des négociations, publié trois ans plus tôt, en 2005.

« Nous allons parler d’un sujet engagé que peu osent aborder », lance-t-il, avec une ironie délicieuse, avant d’entamer Les râteaux (Les Bénéfices du doute). Puis suivront plusieurs chansons souvent revisitées, plus rock, pour le spectacle. Sur À la campagne, les musiciens pousseront le bouchon jusqu’à chanter Le Loir et Cher (« On dirait que ça te gêne de marcher dans la boue »). Taquin, Bénabar reprendra en personne ce tube incontournable de Michel Delpech. Vient ensuite une pause plus intime, émouvante, avecQu’est-ce que tu voulais que je lui dise ?. Vivant, drôle, bondissant, il repartira de plus belle avec cet humour décalé qu’on lui connaît – un marqueur fort de ce personnage à part, infatigable. « On va bien se marrer » dit-il avant Titouan, morceau de son dernier album qui parle d’un père divorcé.

Deux rappels plus tardComing In puis, pour conclure, Y’a une fille qu’habite chez moi, absorbant l’audience grâce au rythme irrésistible de la mélodie -, les sourires ne décolèrent pas, collés aux visages d’une assemblée définitivement sous le charme.Comblés eux aussi, les techniciens (vêtus d’une combinaison rouge sur laquelle on peut lire « Bénabar Faits Réels 2015 ») accompagnent le public vers la sortie. On en voudrait encore… il faut déjà y aller.

Marine Lejeune  – millemusiques.wordpress.com

>> Videos

Envoie nous tes vidéos pour compléter l’article!

>> Réactions à chaud




Category
Tags

Comments are closed