BRUXELLES Réglons l'affaire d'emblée : Bénabar n'est pas infréquentable. Que du contraire. C'est un garçon charmant, intelligent, drôle, attentif, curieux, qui doute et on va s'arrêter là parce qu'il ne faudrait pas non plus qu'il se la raconte la prochaine fois qu'on le verra. Infréquentable, donc, c'est juste le titre de son nouvel album. Un mot qu'il a choisi un peu pour faire le malin. "Je cherchais un truc un peu surprenant. Comme il y avait ma photo dessus, je me suis dit que c'était une manière de prendre un peu de recul. Mais je ne pense pas être infréquentable, je n'ai pas cette image. " Au contraire, si l'on en juge par le public (sans cesse grandissant) qui vient l'applaudir lors de chacun de ses concerts. "Il n'y a pas de véritable réflexion construite, derrière ce titre. Mais faudrait peut-être que j'invente un truc pour avoir l'air plus intelligent ", sourit-il. Ceci étant fait, on peut, maintenant, passer aux choses sérieuses...