Bénabar : “Je suis très content d’être connu de mon vivant. Je préfère…”

Publié le Laisser un commentairePublié dans Presse 2008

Ce jour-là, Bénabar avait un train à prendre. Notre rencontre sera express et se fera dans le hall d’entrée de son hôtel, à un jet de pierre de la gare du Midi, à Bruxelles. Un coin qu’il connaît bien et qu’il évoque d’ailleurs dans l’album Reprise des négociations, qui a connu un formidable succès. C’est pour évoquer son successeur, dans les bacs depuis peu, que Bénabar passait par chez nous. Son nom? Infréquentable. Un qualificatif qui ne sied par du tout à l’artiste, plutôt poli, disponible et attentif. Interview.

Bénabar “J’aimerais bien être un chanteur populaire”

Publié le Laisser un commentairePublié dans Presse 2008

Bénabar revient aux affaires. Exit Reprise des négociations, son précédent album, place au tubesque l’Effet papillon et ses conséquences sur la planète. Dans Infréquentable, son nouvel opus, le chanteur poursuit son observation du genre humain, sans pour autant tomber dans la facilité de style. Après les fanfares et les flonflons, Bénabar évolue vers des ambiances variétés ou pop. L’idée étant de ne surtout pas « refaire du Bénabar ». Douze chansons en forme de chroniques du quotidien de nos existences, genre dans lequel il excelle. Bénabar que l’on découvrira bientôt acteur dans le film d’Éric Lavaine Incognito qui sortira au printemps et dans lequel il joue le rôle d’un… chanteur. Comme quoi, on n’échappe pas si facilement à ce qu’on est dans la vraie vie. Rencontre.

Brève rencontre avec…Bénabar : En haut, à gauche

Publié le Laisser un commentairePublié dans Presse 2008

Il a fini par l’obtenir, son statut de chanteur populaire : sorti en 2005, «Reprise des négociations» s’est vendu à plus d’un million d’exemplaires (disque de diamant). Encore un pas dans la bonne direction pour celui qui depuis toujours rêve de devenir un Joe Dassin ou un Michel Delpech. En racontant nos petites histoires, en nous faisant sourire, le nouvel apôtre de la chanson réaliste doit maintenant transformer l’essai avec «Infréquentable» (Jive-Epic), un album dans la ligne de ses prédécesseurs. Bénabar, qui a réalisé quelques courts- métrages dans le passé, tente aussi sa chance au cinéma : l’année prochaine, il sera à l’affiche d’«Incognito», une comédie d’Eric Lavaine. Pour l’instant son disque est, comme prévu, en tête des ventes.